Lessvtauvsinet

Un site utilisant unblog.fr

8 novembre 2013

Tabac et cancer

Classé dans : — lessvtauvsinet @ 14 h 33 min

                                     Fumer : les dangers de la cigarette

« Le tabac, c’est tabou, on en viendra tous à bout ! »

Tabac et cancer CigFigure

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le tabac est la deuxième plus grande cause de mortalité dans le monde. Principale cause évitable de décès, le tabac est chaque année à l’origine de cinq millions de morts. Il s’agit du seul produit légalement en vente qui entraîne la mort lorsqu’il est utilisé exactement comme le prévoit le fabricant.

On sait parfaitement que la moitié des fumeurs réguliers aujourd’hui, environ 650 millions de personnes, finiront par mourir du tabagisme. Il est tout aussi alarmant de constater que des centaines de milliers de personnes qui n’ont jamais fumé meurent chaque année de maladies dues à l’inhalation de la fumée des autres.
Ainsi, fumer implique aussi la santé de son entourage, celui que l’on côtoie tous les jours, au travail, chez nous et dans les lieux publics. En effet, la moitié des fumeurs consommant plus de 15 cigarettes par jour meurent d’une maladie liée au tabac et des milliers de fumeurs passifs en décédent tous les ans.

Le tabagisme

Le tabagisme, c’est la consommation abusive de tabac mais aussi l’ensemble de troubles physiologiques et psychiques, voire l’intoxication provoqués par l’abus du tabac. Celui-ci est dorénavant sans aucun doute responsable d’une diminution significative de la durée de vie. Nous re-préciserons ici que dans l’état actuel des connaissances scientifiques, nous n’avons qu’une seule vie…

Données sur la mortalité à cause de la cigarette

Dans le monde

Durant le XXème siècle, le tabac a entraîné la mort de 100 millions de personnes et ce nombre risque de s’élever à 1 milliard pour le XXIème siècle si les comportements n’évoluent pas (OFDT, 2005). Le tabac est actuellement responsable du décès d’un adulte sur 10 (soit environ 5 millions de morts par an). Si le tabagisme continue sur sa lancée actuelle, il provoquera environ 8 millions de morts par an d’ici à 2030 selon l’OMS.
Plus de 80 % de ces décès prématurés surviendraient dans les pays à revenu faible ou intermédiaire – c’est-à-dire précisément là où il est le plus difficile d’atténuer les effets de l’épidémie et où ces énormes pertes qu’elle provoque sont le plus difficile à supporter.

Tabagisme passif

Le tabagisme passif provoque environ 602 000 décès prématurés par an dans le monde : c’est 1% de tous les décès. Les maladies et infections à l’origine de ces morts sont : 379 000 maladies cardiaques ischémiques ; 165 000 infections des voies respiratoires inférieures ; 36 900 asthmes et 21 400 cancers des poumons. Une analyse de la répartition montre que 47% des décès causés par le tabagisme passif concernent les femmes ; quant aux enfants et aux hommes, ils sont touchés à 28 (soit 165 000 enfants par an) et 26% respectivement.

En Europe

Chaque année, la consommation de tabac et l’exposition à la fumée du tabac (tabagisme passif) font plus de 700 000 morts dans l’Union européenne selon le Parlement européen.

En France

Quelque 66 000 personnes meurent chaque année des conséquences du tabac (soit plus de 10% des décés) dont 27 000 par un cancer du poumon (85% sont dus au tabac) selon la ligue nationale contre le cancer.
Pour un fumeur sur quatre, la perte moyenne d’espérance de vie est de vingt ans et se solde par une mort avant 65 ans, selon une étude de l’Observatoire régional de santé d’Ile-de-France.

La France compte environ 15 millions de fumeurs et ce sont les jeunes entre 20 et 25 ans qui fument le plus (48% de la classe d’âge selon l’OFDT).

Par rapport à un non-fumeur, le risque de cancer d’un fumeur est multiplié par :

  • 10 pour le poumon et le pharynx
  • 7 pour le pharynx
  • 4 pour la bouche et l’oesophage
  • 2 pour la vessie.

La fréquence des cancers du poumon est proportionnelle au nombre de cigarettes fumées chaque jour. Cette fréquence est déjà augmentée dès 5 cigarettes par jour… En effet si l’on fume 5 x 365 jours, pendant 15 à 20 ans, cela représente plusieurs dizaines de milliers de cigarettes.
L’apparition du cancer survient en général après 15 à 20 ans d’exposition à la fumée du tabac.

Tabagisme passif

En France, un million de personnes sont exposées au tabagisme passif. Lequel provoque 2 500 à 3 000 morts par an à la suite de maladies respiratoires et de maladies cardio-vasculaires notamment.

Les conséquences sur la santé

Il est prouvé que les produits du tabac contiennent et émettent de nombreuses substances nocives ainsi que des agents cancérigènes connus, dangereux pour la santé humaine après combustion. Il a été clairement démontré sur le plan scientifique que le tabagisme passif est la cause de décès, de maladies et d’incapacités et comporte des dangers, notamment pour les enfants à naître et les nourrissons. Il peut provoquer ou aggraver des problèmes respiratoires chez les personnes qui inhalent la fumée.

Lorsque vous inhalez de la fumée de cigarette, vous vous exposez à un cocktail de 4000 substances chimiques dont plus de 70 sont cancérogènes. En voici un aperçu :

  • Acétaldéhyde (irritant des voies respoiratoires)
  • Acroléine (irritant des voies respoiratoires)
  • Acétone (dissolvant)
  • Naphtylamine (cancérogène, probablement impliqué dans le cancer de la vessie)
  • Acroléine (irritant des voies respoiratoires)
  • Méthanol (carburant utilisé pour les fusées)
  • Pyrène (toxique pour les reins et le foie)
  • Diméthylnitrosamine (probablement cancérigène)
  • Naphtalène (antimite)
  • Nicotine (utilisée comme herbicide et insecticide)
  • Cadmium (utilisé dans les batteries)
  • Monoxyde de carbone (mortel à une certaine dose)
  • Benzopyrène (agent mutagène très cancérogène)
  • Chlorure de vinyle (utilisé dans les matières plastiques, diminue la libido)
  • Mercure (hautement toxique)
  • Acide cyanhydrique (était employé dans les chambres à gaz)
  • Toluidine (cancérogène)
  • Ammoniac (détergent)
  • Uréthane (cancérogène)
  • Toluène (solvant industriel)
  • Arsenic (poison violent)
  • Dibenzacridine (très toxique, cancérogène)
  • Phénol (très irritant, utilisé pour tuer des prisonniers pendant la seconde Guerre Mondiale)
  • Butane (irritant des voies respoiratoires)
  • Polonium 210 (élément radioactif qui aurait servi à empoisonner Yasser Arafat)
  • Styrène (toxique, probablement cancérogène)
  • DDT (insecticide interdit aux USA)
  • Goudrons (les plus cancérogènes)
  • Plomb (interdit dans l’essence car toxique)

L’usage du tabac entraîne en moyenne une diminution de la vie de :

  • 2 à 3 ans pour 10 cigarettes par jour
  • 5 à 7 ans pour 20 cigarettes par jour
  • 8 à 10 ans pour 40 cigarettes par jour

Les principales maladies directement liées à la consommation de tabac

  • les cancers de la trachée, des bronches et du poumon, aussi appelés cancers bronchiques
  • la bronchite chronique et les maladies pulmonaires obstructives
  • les cancers des lèvres, de la cavité buccale et du pharynx, de l’oesophage, et du larynx.

Le tabac reste également un facteur de risque très important d’un grand nombre de pathologies : cancer de l’estomac, de la vessie, du col de l’utérus, maladies cardio-vasculaires, probabilité accrue de mort subite du nourisson pour les fumeuses enceintes…

Ainsi, on constate une augmentation préoccupante du nombre de cancers du poumon chez des fumeurs de moins de 40 ans. En France, la mortalité par cancer du poumon continue à augmenter de façon préoccupante, surtout au dessous de 40 ans, en particulier chez la femme.
En France, les femmes, surtout les jeunes, fument de plus en plus comme en Angleterre et aux USA, où la fréquence des cancers du poumon est maintenant la même chez les femmes que chez les hommes; on commence à fumer de plus en plus jeune: 26 % dès 12 / 14 ans et 58 % dès 15/16 ans.

k-poumon-300x225

Enfin, les ophtalmologistes attestent que la nicotine est :

  • un facteur responsable d’une diminution de la vision centrale
  • une source de cataracte précoce
  • une cause de glaucome.

Chaque cigarette fumée abrège la vie de 11 minutes

Selon une étude publiée par Le British Medical Journal, chaque cigarette fumée réduit la vie de onze minutes. Des chercheurs de l’Université de Bristol sont parvenus à ce résultat en prenant en compte dans leurs calculs d’une part les différences observées d’espérance de vie des hommes fumeurs et non-fumeurs, d’autre part les dernières données démographiques concernant la population masculine anglaise et écossaise. Ils rapportent avoir trouvé une différence de 6,5 ans dans l’espérance de vie entre fumeurs et non-fumeurs. Sachant que le nombre annuel moyen de cigarettes consommé est estimé à 5772 (soit un peu moins d’un paquet par jour), les auteurs ont calculé que si un homme fume à partir de 17 ans et jusqu’à sa mort à l’âge de 71 ans, il consommera au total 311.688 cigarettes au cours de sa vie. Un simple calcul permet ainsi de déterminer que chaque cigarette contribue à raccourcir la vie de 11 minutes. Pour mieux illustrer leur propos, ces chercheurs précisent que fumer un paquet de 20 cigarettes, c’est abréger sa vie de 3 heures et 40 minutes, ce qui équivaut à voir un « très long film (par exemple, Titanic), deux matchs de football, faire un voyage entre Londres et Paris en Eurostar, aller au café, courir le marathon de Londres, avoir une expérience sexuelle tantrique « . Voilà encore de quoi faire réfléchir… » (Shaw et al 2000).

Des enquêtes dans le monde entier

En 1952, deux épidémiologistes anglais, DOLL et HILL, eurent l’idée d’interroger dans les hôpitaux 600 malades atteints d’un cancer du poumon et 600 autres (de même âge et sexe) hospitalisés pour d’autres maladies. 96 % du premier groupe étaient ou avaient été des fumeurs, contre seulement 80 % dans le second groupe c’est sur cette différence qu’on soupçonne pour la première fois la cigarette.

Depuis des enquêtes effectuées dans tous les pays industrialisés ont confirmé le rapport tabac/cancer.
L’une des plus célèbres porta sur l’ensemble des médecins anglais (environ 40 000 personnes). La mortalité par cancer du poumon était 17 fois plus élevée chez les fumeurs de cigarettes, que chez ceux qui avaient déclaré ne pas fumer.
Aux U.S.A. pour la première fois en 1985, les décès par cancer du poumon ont dépassé ceux par cancer du sein chez les femmes âgées de 55 à 74 ans.
En Angleterre, la proportion des cancers mortels de la vessie dus au tabac est passée entre 1945 et 1970 chez les hommes de 50% à 85% et chez les femmes de 4% à 27%.

Laisser un commentaire

 

Weight Reduction Pointer To... |
Review: Five Things You????... |
Forscience |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la Recherche du Temps perçu
| Courssowanmetz
| Les techniques d'AMP e...