Lessvtauvsinet

Un site utilisant unblog.fr

6 novembre 2013

Des facteurs environnementaux augmentent le risque de maladie

Classé dans : — lessvtauvsinet @ 21 h 37 min

a. Influence de l’obésité

L’indice de masse corporelle (IMC)
L’IMC permet d’évaluer les risques liés au poids chez l’adulte de 18 à 65 ans en définissant des intervalles standards. L’IMC n’est qu’un indicateur et non une donnée absolue. L’IMC de bonne forme varie en effet selon la morphologie de la personne et son activité physique.

Des facteurs environnementaux augmentent le risque de maladie imc-300x180

Prévalence du diabète en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC) 
Au Canada, en 2011 (image ci-contre), la moitié des non diabètiques sont en surpoids ou obèses (IMC médian 25 kg/m2) alors que moitié des diabétiques sont en fort surpoids ou obèses (IMC médian 29 kg/m2). Ainsi, plus des 3/4 des diabétiques présentent un excès pondéral*. En France, en 2009, la prévalence du diabète diagnostiqué était respectivement 2,5 fois et 3 fois plus élevée chez les hommes et les femmes en surpoids, et 5,5 à 6 fois plus élevée chez les hommes et les femmes obèses par rapport aux personnes de corpulence normale.

diabete_imc2-300x157

b. Influence de l’alimentation

Un régime riche en lipides (graisses satutrées) et/ou en glucides (sucres rapides) entraîne à long terme un dysfonctionnement du métabolisme lipidique favorisant l’insulinorésistance des cellules musculaires (diminution de l’oxydation des acides gras et accumulation de lipides intramusculaires). Cependant l’insulinorésistance est un phénomène complexe qui n’est pas complètement connu.

aliments_gras-300x187

 

c. Influence de l’activité physique

Comme l’insuline, l’exercice musculaire facilite l’absorption du glucose par les cellules musculaires mais fait intervenir des mécanismes indépendants. Or, chez les diabétiques de type 2, si l’absorption musculaire du glucose stimulée par l’insuline est diminuée, ce n’est pas le cas de l’aborption musculaire du glucose stimulée par l’exercice physique qui reste normale. Cela explique les effets bénéfiques de l’activité physique régulière chez le diabétique de type 2 et le facteur le facteur aggravant que constitue la sédentarité*. Celle-ci, multiplie le risque de diabète par 2.

diabete_exercice-300x180

En 2006, en France métropolitaine, la proportion de personnes ayant une activité physique modérée inférieure à la recommandation du Programme national nutrition santé (au moins 30 minutes par jour pendant au moins cinq jours par semaine) était estimée à 36 % des hommes et 38 % des femmes de la population générale âgée de 18 à 74 ans ; elle différait peu selon l’âge.

d. Influence de l’âge

On constate que le tour de taille (1) et l’obésité (2) augmentent avec l’âge dans les deux sexes. Avec l’âge le sujet accumule plusieurs facteurs d’insulinorésistance ce qui explique que la prévalence du diabète augmente avec l’âge. Rare chez les jeunes, il touche environ 17% de la population entre 75 et 79 ans. De plus, le diabète de type 2, qui se déclare en général après l’âge de 40 ans, passe souvent inaperçu jusqu’au stade de l’insulinodéficience de sorte qu’il n’est souvent diagnostiqué que tardivement

obesite4-300x180obesite3-300x180diabete_age2s

L’augmentation de la fréquence d l’obésité dans la population se manifeste dès le plus jeune âge. Il en résulte une augmentation de la prévalence du diabète de type 2 chez les sujets jeunes et même chez les enfants.

diabete_age3-300x180

 

 

Laisser un commentaire

 

Weight Reduction Pointer To... |
Review: Five Things You????... |
Forscience |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A la Recherche du Temps perçu
| Courssowanmetz
| Les techniques d'AMP e...